LogTech new logoLogo Logtech Transparent
Accueil
Logo Logtech Transparent
J’aime ? Je partage !

Indicateurs de performance transport : routiers, maritimes, aériens

Comprendre l’importance des indicateurs de performance et savoir comment les utiliser peut être un atout concurrentiel majeur pour mieux maîtriser sa chaîne logistique. Les informations récoltées aident à piloter efficacement son activité et prendre de meilleures décisions.
publié le 07 octobre 2019

Quelles données doit-on récupérer ? 

Il existe de nombreux indicateurs de performance ou KPI. Selon le mode de transport, ils peuvent être différents. En outre, que l’on se réfère à des activités de transport privé ou des services de transport public, les indicateurs ne sont pas les mêmes. Ceci, car les problématiques et les publics sont différents. Par exemple, des services publics locaux auront besoin d’intégrer dans leurs KPIs le taux d’incivilité dans les transports collectifs

Au contraire, ceci ne sera bien entendu pas pertinent pour une entreprise privée. Votre priorité sera plutôt l’expérience client, le taux de service sera par conséquent l’un des indicateurs pertinents. Le taux de satisfaction du service client est un autre KPIs envisageable. De la même manière, les indicateurs de performance des services de transport routiers, maritimes ou aériens seront différents. 

Les indicateurs de performance en fonction du mode de transport

Indicateurs de performance routiers 

Pour les entreprises de transport routier de marchandises, la problématique principale se concentre sur l’utilisation de la flotte de véhicules ainsi que la consommation en carburant. Ces deux éléments conditionnent en grande partie le coût des transports effectués par la route. Cependant, les indicateurs de performance du secteur routier peuvent être très nombreux.  

Voici quelques exemples : 

  • Consommation de carburant pour 100 km
  • Niveau de service par véhicule
  • Niveau de service par chauffeur
  • Taux de remplissage des véhicules

S’ajoutent à cela les indicateurs liés aux retards ou aux litiges. En fonction de l’activité de votre entreprise, certains indicateurs peuvent vous sembler plus pertinents. C’est tout à fait normal, car l’intérêt d’un KPI est d’aider les décideurs à atteindre les objectifs spécifiques de la société. Par conséquent, il faut adapter ces conseils à votre situation particulière.

LogTech news Shiptify
L’info qu'un Directeur Supply Chain
doit avoir avant les autres.
PD9waHAKLy8gUEhQIENPREUgCgo/Pg==

Indicateurs de performance maritimes

Le transport de marchandises par voie maritime possède lui aussi des problématiques qui lui sont propres. Ces dernières sont liées à la question du transit via différentes plateformes, port ou quais de chargement.  

Les indicateurs de performance maritimes peuvent être les suivants :

  • Le volume de conteneurs gérés chaque mois ou année 
  • Le nombre de conteneurs gérés par chaque collaborateur
  • La différence moyenne entre les horaires prévus et les horaires réels (pour les départs et les arrivées) 
  • Coût moyen de dédouanement par déclaration

Ainsi, les indicateurs supply chain concernant la logistique maritime portent plus spécifiquement sur les questions du transit de conteneurs et des douanes. 

Indicateurs de performance aériens

Enfin pour le mode de transport aérien, les KPIs pourront être les suivants :

  • Nombre d’expéditions
  • Poids moyen du chargement 
  • Retard moyen par avion 

Les 4 leviers logistiques 

Quel que soit le mode transport, pour bien choisir les données à observer, il faut se reposer sur deux règles essentielles : 

  1. Les indicateurs de performance retenus doivent être adaptés à mon activité
  2. Ces indicateurs ne doivent pas être trop nombreux

En outre, pour vous aider à lister les domaines concernés, il existe ce qu’on appelle le Supply Chain Meter. Ce sont des indicateurs communs aux entreprises permettant d’optimiser la chaîne logistique. C’est sur ces leviers que vous allez agir en utilisant les KPIs. Selon le Supply Chain Meter, les 4 leviers que vous devez prendre en compte sont :

  • La fiabilité logistique (taux de service client, taux de respect des procédures, etc.)
  • L’efficience logistique (taux de remplissage des véhicules, etc.)
  • La réactivité logistique (rotation des stocks, etc.)
  • L’éco-logistique (consommation d’énergie, nombre de tonnes de CO2 émis par les plateformes logistiques et de transport, etc.)

Les KPIs peuvent ainsi concerner toute la gestion de la chaîne d’approvisionnement. En effet, ces indicateurs sont aussi divers que le taux d'utilisation de véhicules de transport routier, la gestion de la livraison et ses délais ou bien encore les ressources humaines. En fonction de votre situation particulière, vous devez lister les KPIs adaptés.

Comment analyser ces données et prendre de bonnes décisions ? 

Une fois que la liste des KPIs pertinents pour votre activité est dressée, il faut passer à la phase d’analyse des données

Sur quels indicateurs de performance doit-on se focaliser ?

En premier lieu, il faut resserrer votre attention sur les KPIs vraiment essentiels. Comme nous l’avons dit, cela dépend de votre activité et des modes de transport. 

Cependant, certains indicateurs dans les tableaux de bord sont réputés pertinents. Prenons l’exemple du transport routier. Dans ce cas, vous devez vous focaliser sur 4 KPIs en particulier : 

  • La consommation en carburant des véhicules
  • La distance parcourue à vide / la distance parcourue en charge
  • La durée de chaque trajet effectué
  • Les temps de service de vos chauffeurs 

Tous ces éléments sont pertinents, car facilement quantifiables. De plus, en fonction des résultats, vous pourrez aisément agir pour améliorer les performances. Si, par exemple, les trajets sont trop longs, il est nécessaire de revoir les itinéraires de tournées pour optimiser vos marges. 

Mettre en place un tableau de bord

Les données du tableau ne devront pas se baser uniquement sur des moyennes, car cela risquerait de mal orienter vos décisions. Par conséquent, pensez à ajouter au tableau de bord l’écart-type correspondant. Ceci rendra les données plus pertinentes.

Ensuite, votre tableau de bord ne doit pas être réalisé sous Excel ou autre logiciel de tableur. Ce type de logiciels ne conviennent pas pour un suivi d’activité de transport. En logistique, ces tableaux sont des outils de Business Intelligence qui nécessitent le plus grand soin. C’est la raison pour laquelle il faut opter pour des solutions permettant d’accéder en temps réel aux informations. 

Les outils disponibles pour gagner en efficacité sur l’analyse des KPIs

Des solutions professionnelles existent pour la mesure de performance logistique. Grâce à elles, il est possible de créer des tableaux de bord logistiques intuitifs et performants qui sont de puissants outils pour le supply chain management.

La digitalisation permet de collecter toutes les données liées à votre activité logistique en temps réel et de les structurer au sein de tableaux de bord de qualité professionnelle pour prendre ensuite de meilleures décisions.

J’aime ? Je partage !
Newsletter
Recevez chaque mois les meilleurs articles directement par e-mail
  • homemagnifiercrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram