LogTech new logoLogo Logtech Transparent
Accueil
Logo Logtech Transparent
J’aime ? Je partage !

Transporter Moins. Transporter Mieux.

La réduction des gaz à effet de serre est l’un des combats à mener pour lutter contre le réchauffement climatique. Le transport de marchandises a bien évidemment un rôle important à jouer.
publié le 10 août 2020

La crise économique actuelle ne doit pas menacer les ambitions des entreprises dans leur démarche RSE. Le transport est un axe majeur d’amélioration et il est important de réfléchir aux actions à mettre en place.

Les donneurs d’ordre: moteurs de la transition écologique du transport de marchandises.

On observe aujourd’hui que la dynamique de transition écologique du transport est très souvent poussée par les chargeurs en partenariat avec leurs prestataires transport. Les chargeurs ont donc un rôle primordial à jouer dans l’évolution du transport de marchandises en agissant avant tout sur leur propre consommation de transport.

Il existe aujourd’hui des initiatives publiques permettant aux chargeurs de s’engager dans une transition écologique en termes de transport. C’est le cas du dispositif FRET 21. Ce dispositif issu du programme EVE (Engagements Volontaires pour l’Environnement) initié par l’ADEME et le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire est destiné aux chargeurs. Il a pour objectif d’inciter les donneurs d’ordre des transporteurs à mieux intégrer l’impact des transports dans leur stratégie de développement durable. L’engagement dans FRET 21 permet d’une part de se donner des objectifs de réduction des émissions de CO2, d’être conseillé sur les leviers à mettre en place et de disposer d’outils de mesure pour calculer son bilan carbone. 

2 grands axes de réflexion peuvent aujourd’hui permettre aux chargeurs de repenser leur consommation de transport: Transporter Moins et Transporter Mieux.

Transporter Moins

Par “Transporter Moins”, on entend réduire le nombre de camions sur la route ou le recours à des transports reconnus comme polluants pour un volume de marchandises donné. Différentes actions peuvent être mises en place dans ce sens.

Optimiser ses chargements

Optimiser et mieux planifier ses expéditions peut permettre aux entreprises de faire appel à moins de camions pour transporter une même quantité de marchandise. Les logiciels logistiques comme les TMS transport sont des outils de planification qui peuvent permettre une meilleure optimisation de ses chargements et de ses expéditions. 

Le changement de matériel est aussi un axe d’amélioration pour optimiser ses chargements. Faire appel à des camions à double plancher par exemple permet de transporter deux fois plus de palettes dans un seul camion. Par exemple, grâce à cette optimisation, le groupe Yves Rocher est passé de 5 à 3 véhicules par semaine pour ses chargements à destination de l’Allemagne.

Repenser son plan de transport pour réduire le nombre de kilomètres parcourus sur la route. 

Prenons à nouveau l’exemple de Yves Rocher. Pour réduire le nombre de camions sur la route, l’entreprise a pris la décision de charger ses conteneurs maritimes depuis le port de Montoir au lieu du port du Havre.

Certes, les expéditions y sont moins fréquentes et il nous faut dès lors caler nos départs depuis les entrepôts de façon plus précise. Mais le port de Montoir est à 200 km aller-retour de La Gacilly, quand celui du Havre en est à 600…"

Sébastien Bellone, directeur transport du groupe Rocher.

Cela fait 400 km de moins à parcourir pour chacun des 3000 camions affrétés par le groupe pour le transport de ses conteneurs.

Recourir aux modes de transport massifiés comme le fluvial ou le ferroviaire pour les flux nationaux

Le fluvial et le ferroviaire ne sont pas des modes de transport très populaires car ils s'appuient sur des infrastructures peu flexibles et l’offre est encore limitée.

En effet, le transport ferroviaire représentait en 2017 9,6% du transport terrestre de marchandises (hors oléoducs) alors que le fluvial seulement 1,9%.

L’apparition des plateformes digitales de pilotage transport vient simplifier le recours à ces modes de transport massifiés comme le ferroviaire en permettant un meilleur suivi des flux et en facilitant toute la gestion opérationnelle. Par ailleurs, un grand plan de relance du transport ferroviaire a été présenté récemment par le gouvernement.

Réduire les envois urgents

Réduire le recours à des modes de transport urgents est possible grâce à une meilleure visibilité sur ces flux. Elle permet ainsi d’anticiper les problèmes et de réagir plus rapidement aux aléas. Cette meilleure anticipation peut permettre dans certains cas de mettre en place des moyens normaux pour ses expéditions au lieu de moyen express. 

Une meilleure planification de ses flux et des besoins peut également permettre de recourir à des modes de transport certes moins agiles et rapides comme le transport maritime plutôt que le mode aérien pour ses flux internationaux.

Privilégier les nouveaux modes de transports urbains pour ses flux BtoC. 

De nombreuses start-ups et initiatives se sont lancées ces dernières années pour proposer des solutions de livraison urbaine beaucoup plus respectueuses de l’environnement. Transport collaboratif, vélos, livraison de colis encombrants en consigne, il existe certainement un moyen de réduire ses livraisons urbaines par camion.

Transporter Mieux

Dans cette réflexion, “Transporter Mieux” signifie transporter une quantité identique avec le même nombre de camions mais en diminuant son empreinte écologique. Cela passe notamment par les actions suivantes:

Faire appel à des prestataires sensibilisés aux problématiques de développement durable. 

Tout comme il existe le dispositif FRET 21 pour les chargeurs, il existe le dispositif Objectif CO2 pour les transporteurs routiers et les entreprises disposant d’une flotte de véhicules en compte propre. Celui-ci a pour objectif de permettre aux entreprises engagées de réduire leur consommation de carburant et leurs émissions de gaz à effet de serre. 

Un transporteur engagé dans cette démarche et mettant en place un plan d’action pour atteindre son objectif obtient un label de haut niveau de performance environnementale. Exiger ce label dans ses appels d’offre transporteurs est la garantie de travailler avec des prestataires vertueux.

Utiliser des énergies alternatives pour ses véhicules en compte propre. 

L’objectif est de réduire la dépendance aux énergies fossiles et de réduire ses émissions de GES. Véhicules électriques, véhicules à hydrogène, biocarburants: de nombreuses innovations dans le domaine du transport routier de marchandises vont dans ce sens. Voir notre article.

Au delà des aspects purement écologiques et développement durable mis en avant majoritairement dans cet article, repenser son transport peut avoir des vertus économiques et organisationnelles non négligeables. Les différents objectifs peuvent se poursuivre conjointement et non l’un au détriment de l’autre.

J’aime ? Je partage !
Newsletter
Recevez chaque mois les meilleurs articles directement par e-mail
  • homemagnifiercrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram